Yellow Belt Lean Six Sigma - Axsens bte

Yellow Belt Lean Six Sigma

1 725 HT

Prix intra : Nous consulter
Durée : 3 jours

Accessible aux personnes en situation de handicap quelque soit leur handicap

La formation Yellow Belt vise à doter les participants d’outils simples pour analyser un processus et en déterminer des axes de progrès simples.
Cette formation favorise l’implication de tous dans les démarches Lean Six Sigma dans les entreprises

Objectifs

Être capable de cartographier un processus simple
Être capable d’analyser un processus simple (Valeur Ajoutée, Non-Valeur Ajoutée, causes de variations)
Être capable de dégager des axes de progrès
Être Capable de mettre en place des actions correctives à travers un plan d’actions
Maîtriser la démarche 5S pour stabiliser un processus

Pédagogie 

Apports théoriques (30% du temps)
Étude de cas (70% du temps)

Évaluations

Validation des acquis : QCM
Évaluation de la satisfaction

RAPPELS :

  • La notion de processus
  • Valeur Ajoutée, Non-Valeur Ajoutée, Variation

LES OUTILS SIMPLES DE CARTOGRAPHIE DU PROCESSUS :

  • Le logigramme
  • L’analyse de déroulement
  • Le diagramme spaghetti

LES OUTILS SIMPLES D’ANALYSE DU PROCESSUS :

  • La valorisation des données
  • Les 5M
  • Les 5 Pourquoi et la cause racine
  • Le diagramme d’Ishikawa
  • Le SWOT
  • Matrice de priorisation

LES OUTILS SIMPLES D’AMÉLIORATION DU PROCESSUS:

  • Le brainstorming
  • La matrice Eisenhower
  • Les gains attendus
  • Le plan d’actions

LA VÉRIFICATION DE L’EFFICACITÉ DES ACTIONS :

  • Le PDCA
  • Le comparatif Avant / Après
  • La validation des gains

LES OUTILS DE L’AMÉLIORATION CONTINUE :

  • Le GenbaWalk
  • Les chantiers Kaizen
  • L’outil A3

J’ai une question

Les données saisies dans ce formulaire permettront à AXSENS de répondre à votre demande de Contact. Pour toute information complémentaire, nous vous invitons à consulter la Politique de confidentialitéou à nous contacter à l’adresse  contact@axsens.com

« Arrêtons-nous et essayons de comprendre la racine de notre problème » Craig Larman